Le quotidien d'un étudiant & d'un chat

26 mars 2010

Concertant

Voilà quelques longues semaines que je ne me suis pas épanché sur mon blog. Pour ceux qui me connaissent, les raisons étaient bonnes et éreintantes! Pour les autres et bien vous allez, j'espère, comprendre.

Samedi 13 mars - Le Grand Concert.
On a pas tous la chance de jouer une œuvre magnifique accompagné d'un orchestre de haut niveau. Quand l'occasion se présente il faut bondir dessus sans se soucier des autres. C'est le côté désagréable de notre éducation musicale ici au Conservatoire.
Quand mon professeur m'a annoncé ce projet, je me suis tout de suite proposé. Imaginez vous, seul devant l'immense queue de concert (piano) Steinway, en avant de la scène avec derrière vous une flopée de musiciens tous aussi brillants les uns que les autres. Ce soir là, vous êtes un peu un héros, les spectateurs sont venus pour l'œuvre et vous découvrent à travers elle. C'est grisant.
Mais avant de jouer ce fameux soir, car on n'interprète pas le Concerto en Sol de Ravel en claquant des doigts, il faut en passer par des heures de travail acharné, seul face au piano. Pas si facile que ça la vie d'artiste. Une fois l'œuvre décortiquée de A à Z, par cœur cela va de soit, on peut commencer les répétitions avec orchestre. Là c'est le pieds!
Interpréter une œuvre ce n'est pas seulement jouer les notes avec perfection, c'est se l'approprier, dessiner ce que nous ressentons avec les notes du compositeur, ne faire qu'un avec la part. , exprimer nos sentiments les plus profonds sans pour autant dégouliner dans l'absurde. Un travail de TITAN!
Le soir du Concert, vêtu de noir, le cœur battant aussi fort que possible, je suis entré sur scène, j'ai posé mes mains sur le piano, respiré un grand coup et c'était parti. J'ai donné le maximum de moi même. L'orchestre m'a permis de créer une atmosphère à travers ce magnifique 2nd mvt. Le publique a apprécié, mon professeur était très satisfait, j'ai signé mon premier vrai autographe pour une toute petite fille émue et souriante, peut être le plus beau cadeau de cette soirée.

Pendant ce temps à l'appart... Clm révisait pour ses partiels, pendant que je montais mes gammes le soir, elle récitait ses pièces dans la chambre d'à côté. On vivait sans trop se voir avec, heureusement, des pauses clopes bien méritées! Décompresser c'est important =)

merci Dan pr la photo


RS_piano

Posté par RobinSpinoza à 12:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 février 2010

Piano & Bar

Depuis lundi, partitions en main je n'ai pas vu la lumière du jour. Clémence me raconte, entre deux cafés, la douceur de l'air et les nouvelles lumières qui viennent colorer les façades de la Croix Rousse. J'y crois, je vois cette palette et je l'exploite avec mes mains sur ce clavier qui me fait vibrer depuis que le concerto en Sol de Ravel a prit place sur le pupitre. Quelques jours, semaines seulement pour se préparer à affronter l'orchestre, la scène, le chef, le publique. Stressé? Non, heureux.

Je vois bien que mon enthousiasme très personnel n'enchante pas toujours Clm, elle rêve d'air nouveau, de sensations fortes, de rire et de voir autre chose que ses cours, d'entendre autre chose que mes notes.

Hier soir, propositions d'évasion qui sera bénéfique pour nous deux: Partir. On monte dans un train et on part à la montagne, on prend nos planches et on va s'éclater sur les pistes. Le vent dans les cheveux, les cheveux dans le vent, quoi de mieux que le grand air pour se dépayser?

On part ce soir

Lyon2

Posté par RobinSpinoza à 16:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 février 2010

Travaux & co

Ce matin, visite du proprio, grande panique. L'appart n'était pas rangé, il y avait des cendriers dégueulants un peu partout, les plantes pas trop arrosées depuis 1 semaine. Heureusement le proprio est un ami de cher papa, sa visite surprise ne pouvait pas être de mauvais augure.
Il s'est instalé sur le canapé et a voulu rencontrer Clm en personne. Présentations etc. puis je lui propose un café. En attendant l'infusion parfaite de la merveilleuse invention de la nature, le proprio a commencé à discuter avec nous, savoir un peu ce que nous envisagions et où en était ma "carrière". Mon père avait dû lui raconter je ne sais quoi sur mes talents pianistiques, toujours est il qu'il a absolument tenu à ce que je lui joue "un petit quelque chose" et vous savez combien je déteste ça, non pas les concerts mais cette obligation de jouer "quelque chose".
Je me présente devant le piano, que jouer? Je réfléchis puis mon esprit se dirige naturellement vers le prélude Op. 28 n°6 de Chopin que voici joué par Pogorelich http://www.youtube.com/watch?v=qH31pm_FPPA&feature=related . Le proprio était charmé (c'est dans la poche pour les nuisances nocturnes ;D ), il m'a demandé si les voisins ne se plaignaient pas du bruit, je lui ai répondu que non, au contraire, le vieux d'à côté joue de la trompette, d'ailleurs c'est magnifique.
Toujours assis sur le canapé, il regarde le mur en face et s'exclame "Mais le papier peint est déchiré!", il se tourne vers Clm et celle ci lui répond qu'effectivement depuis mon arrivée ici les murs étaient en piteux état (et ce n'est pas moi qui m'amuse à tout arracher la nuit!) et qu'il serait bon de faire quelques travaux. Sur ce, le proprio se lève, fait le tour de l'appart et nous annonce qu'il prend rendez-vous avec un peintre décorateur pour tout refaire. Un peu affolée et visiblement pas ravie, Clm lui propose de nous aider à financer les travaux qui, selon elle, ne méritent pas l'attention d'un pro, qu'un bon coup de peinture suffira. Bonne idée, d'autant plus que la peinture ça me connait, souvenez vous de nos premiers temps dans la pianocoloc', qui s'est tapé les 4 murs du salon? (merci Marie pour la photo, je l'expose juste en dessous ;) ).
Généreusement, le proprio nous supprime 1 mois de loyer (vraiment très sympa, on va acheter en gros ça nous coûtera presque rien et on va profiter de ce don!).

Week end peinture, on va essayer de réunir un maximum de monde dont Anna et notre voisin (juste pour Clm <3 ). Je vous raconterai nos déboires.

Murs_blancs_peuple_muet

Posté par RobinSpinoza à 22:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 février 2010

Reggae night

Petit message du soir pour vous faire profiter de notre soirée Reggae, vinyles, encens et soupe de légume. Clm et moi avons encore passé une bonne partie de la fin d'aprem et soirée à discuter de tout et de rien, à refaire le monde, à trop fumer et à boire du thé pour faire passer les bugnes.
Une de ses amies est passée, nous sommes tous allés à la Fourmis Rouge. Son amie est lyonnaise pure souche, de 3 générations, très pratique pour nous qui ne connaissons pas vraiment Lyon.
Il est tard, je vous laisse pour ce soir avec une photo de Clm pour toi, Ed qui demandait ;)

Clm

Posté par RobinSpinoza à 23:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Chiarina - Robert Schumann

En boucle, certe, mais tellement puissante... Clm va beaucoup l'entendre résonner dans l'appartement.

http://www.youtube.com/watch?v=KxMj2gzjI6Y&translated=1

Posté par RobinSpinoza à 01:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Mr Big le chat catastrophe

Chers amis, je m'oblige cette nuit à vous faire part de l'abominable quotidien que ce chat me fait vivre. Mis à part sa voraciter, sa perpétuelle inactivité, son sens du partage de mon lit assez discutable, Mr Big n'avait jamais vraiment fait parler de lui (pourtant j'ai fais plein de dessins!). Ce soir, vers 21h en plein glandage constructif J.O d'hiver, Clm m'a fait remarqué que le chat, habituellement dans son coin à ronfler, était absent. Je me lève, intrigué, et je commence à silloner tout l'appart en quête de ce chat. Introuvable.
Un peu perturbé par cette absence (oui, je l'aime quand même cette boule de poil obèse), je regarde par hasard vers le balcon... la porte fenêtre ouverte... et merde.
Clm et moi penchés sur la rembarde, hurlant à travers la nuit lyonnaise "Biiiiiiiiiigueuuuuuux!!!!" Introuvable.
J'enfile mes espadrilles, un pull et je sors dans la rue horifié par avance de trouver la dépouille du chat dans le caniveau. Aucune trace, rassuré je remonte. A mon arrivée, quelque peu essouflé (c'est décidé je me mets au footing le dimanche matin!) je retrouve Clm, grand sourire qui me fait signe de silence. Doucement elle m'entraine vers la salle de bain et là, au milieu du tas de linge sale, le chat, tendrement endormis depuis je ne sais combien de temps.

Je crois que Mr Big a la cote avec Clm, depuis les retrouvailles ils ne se quittent plus... étrange race féline.

Il est 01:32, je vais vous laisser ici en attendant les autres péripéties de notre quotidien. Mon balcon et une roulée m'attendent, que votre nuit soit douce, la mienne est belle, brune et rémoise...

Posté par RobinSpinoza à 01:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 février 2010

Collocation : Premier matin

7h30

Clm - Il est où le café?
Robin - ...


ça prend un peu des allures de théâtre cet appart. Clémence débarque dans ma chambre, je suis confortablement lové sous ma couette, elle m'attrape un pieds et me fait tomber. Sur son visage un effroi

Clm - Robin il n'y a plus de café!
Robin - Pas possible, j'ai fais les courses samedi
Clm - Tu l'as rangé où?
Robin - 'sais pas, dans le placard.
Clm - Lequel?

Je me lève, oscillant ça et là entre deux bouquins jusqu'à la cuisine.
La cuisine, ah il faudrait que je vous la dessine un jour, c'est un nid de rangements intelligents où tout se perd (surtout le café). Après 5 minutes de recherches intensives, Clm trouve le café posé tranquillement sur le comptoir.
De l'eau chaude, deux grand bols, deux tabourets et le déjeuner est prêt!

Copie_de_Num_riser0023

Posté par RobinSpinoza à 17:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Vacanciers & évantailles

Le repos du guerrier et l'emménagement de Clémence dans notre appartement a, et je pense que vous imaginez très bien la matinée, bouleversé notre journée. Au milieu de tous ces cartons, ma petite Clémence que j'abregerais par Clm, rêvait doucement. Il était visiblement évident que dans son esprit c'était à l'homme, c'est à dire moi, de soulever les lourds paquets. N'étant pas un produit de salles de musculation, ce n'était pas de tout repos et, heureusement, un parfait inconnu de palier est venu nous aider (lui super musclé et, je crois, a bcp impressioné Clm... peut être ai-je pêché une collocataire aimant à mec. Longues nuit à venir).
Après une vingtaine de cartons (dont 5 de vinyles! décidément elle me plait cette fille!) nous avons improvisé un petit salon où nous avons doucement siroté qui une bière, l'autre un bon café, avons fait la connaissance de notre voisin, Gabriel, rit beaucoup et surtout parlé pour nous découvrir.
Le reste de l'après midi, j'ai aidé Clm à s'installer dans sa petite pièce/chambre, petite mais confortable. Là où j'ai eu une réelle utilité c'est pour le branchement de sa platine vinyle, une antiquité sublime qui offre un son génial, et qu'elle ne fut pas ma surprise en déballant avec elle les 5 cartons remplis de vinyles... je vous laisse deviner notre soirée à faire connaissances (oui parce que deux cafés et une après-midi ça ne suffit pas pour 20 de vie sur la planète terre) au milieu de la musique, des bouquins, des dessins, des brouillons de texte, de mes plantations (vsdq ;)!). Enfin voilà, j'aurais aimé que vous soyiez présents. Je lui ai bcp parlé de vous et elle a envie de vous connaitre mieux que par mes longs discours honorifiques "Ah si tu savais, ils sont géniaux etc." Et puis il y a vos photos au mur... c'est dur de ne plus vous avoir avec moi, même nos engueulades me manques! =(

J'arrête les lamentations, je profite de mon petit balcon vue sur la Croix Rousse et je vous souhaite une agréable journée/nuit. A très bientôt ;)

Num_riser0023

Posté par RobinSpinoza à 00:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 février 2010

Colloc & co

Bonsoir à tous, Bonne Saint Valentin!

Excusez moi pour ce retard, merci Ian de me l'avoir fait remarquer à l'instant dans ton com. Ces derniers jours c'était un peu la course entre le CNSM, l'appart, le chat et les annonces de collocataires. Il faut que je vous raconte quelques perles à ce sujet.
Comme je vous l'avais dis avant mon départ, j'ai déposé un bel écriteau "Recherche collocataire" au balcon, des flyers dans des cafés et au CNSM. J'ai reçu pas mal de visites et je regrette d'avoir été seul, on aurait bien apprécié je pense =D

Première visite, un mec de 25 ans tout chauve, étudiant à l'EFAP, 100% catholique... oh je ne pensais pas que ça puisse exister à ce point, incroyable, le mec c'était prière à table, crucifix dans la piaule etc. En somme ce n'est pas très gênant mais le pire c'était le silence à partir de 21H, dc pas de piano (mm sous casque). Réponse: NON

D'autres gens sans intéret, bcp bcp d'école de commerce étrangement, prtt ce n'est pas le début de l'année, je me demande bien où ces gens dorment!

Une qui m'a beaucoup plu... super belle fille, brune, yeux noirs, grande, super beau physique, la fille idéale et en plus un dossier en béton. Le soucis? Aucun, elle a juste trouvé l'appart trop petit. La haine je vous raconte pas!

Un autre, un petit mec de 17 ans super sportif mais complètement folle, il s'était fait virer de chez ses parents et cherchait un "squate". Pas intéressant mais vraiment sympa avec des mimiques mais vous imaginez pas!

Enfin, la petite perle, Solenne tu vas l'adorer. Clémence, étudiante à l'ENSATT, petite baba dread locks toute calme, toute souple, toute cool, pas difficile, végétarienne (yes!!), passionée, percussioniste enfin la coloc' idéale.

Pour info Ian je ne reviendrai à Paris qu'au mois de juin mais vous êtes les bienvenues n'oubliez pas!

P1000510

Pour Caro: La première fleur de l'appart (intéressant non?)

Posté par RobinSpinoza à 02:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 février 2010

Portrait de famille

Une petite illustration pour rassurer Marie et honorer son excellence, sa majesté Mr.Big, chat obèse et snob du 21° siècle. Marie a cru bon de me refiler ce tas de poil pour me tenir compagnie... elle n'a peut être pas eu tord =)

Copie__3__de_Num_riser0006

Posté par RobinSpinoza à 20:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]